Nous avons fait un premier pas ...

Bonjour,

Aux Matelles comme ailleurs, le premier tour des élections municipales s'est déroulé dans un climat bouleversé par le coronavirus, ce qui a accru l'abstention et accentué la traditionnelle prime au sortant. L'annonce, la veille au soir du premier tour, de la fermeture de tous les lieux « non indispensables » accueillant du public par le Premier ministre a profondément impacté la mobilisation citoyenne aux élections. C'est une évidence. La peur d'une contamination du coronavirus a dissuadé beaucoup d'électeurs de se rendre aux urnes. Cette chute brutale de la participation a été quasiment généralisée sur l'ensemble du territoire, avec un taux de 55,3 % d'abstention (+20 points). Même si les Matellois et les Matelloises se sont plus déplacés que le reste des Français, l'abstention connaît dans notre village un record : 40% d'abstention contre 24% en 2014 (+16 points). La situation singulière liée au Covid19 a obligé chacun à prendre une décision individuelle cornélienne : préserver sa santé ou réaliser son devoir civique. C'est la raison pour laquelle il ne faut pas confondre participation et démocratie.

Conservatisme

Au Collectif, nous ne pensons pas que la réélection du maire actuel veuille dire que le changement n'est pas en route : Alain Barbe a bénéficié de circonstances particulières et le conservatisme ambiant a joué en faveur des maires sortants. Dans ce contexte de peur (« de guerre » dit maintenant le Président), les électeurs ont clairement choisi la continuité et un maire bien en place, garant à leurs yeux de la sécurité. Alain Barbe a été réélu pour un 4e mandat à 68,71%, soit 692 voix (seulement 45 voix de plus qu'en 2014) (*). Sans doute avons-nous contribué à ce conservatisme en insistant sur la nécessité de « préserver » notre qualité de vie dans notre village. Malgré tout, le score du Collectif des Matelles (31,28%) peut être considéré comme « bon » comme le souligne Midi_Libre dans son édition du 16 mars 2020. Le score du Collectif des Matelles fait partie des meilleurs obtenus par une liste citoyenne sur le Grand Pic Saint-Loup avec « Viols Le Fort Humanisme » (32,64%) et « Changeons les règles » à Saint-Martin-de-Londres (29,91%). « Changeons les règles » à Saint-Mathieu-de-Tréviers réalise 9,22%.

« Changer de logiciel politique »

Une plus forte mobilisation des Matellois et des Matelloises aurait certainement permis au Collectif d'obtenir un meilleur score et un élu supplémentaire dans l'opposition, mais pas de décrocher la victoire. Le Collectif proposait un changement profond des pratiques politiques. Nous avons plaidé pour une plus forte participation citoyenne, alors que beaucoup pensent encore qu'on peut se contenter de donner un mandat à ses élus. « La plus grosse difficulté est de changer de logiciel politique, de donner confiance aux habitants pour qu'ils se mobilisent, qu'ils comprennent qu'ils peuvent avoir une influence et qu'il est possible de prendre des décisions collectivement, de façon efficace, sans que ce soit l'anarchie », expliquait avant le premier tour Ondine Baudon, coordinatrice de l'association Action Commune qui a fédéré des listes citoyennes pour ces élections.

Le Collectif tient à exprimer un chaleureux remerciement aux 315 électeurs qui nous ont accordé leur confiance, et plus largement à tous ceux qui nous accueilli favorablement lors de cette campagne. Nous allons écrire désormais de nouvelles pages à la fois avec nos trois élus dans l'opposition au sein du conseil municipal, mais également avec tous ceux et celles qui se sont mobilisés pendant ces longs mois de campagne, et avec qui nous allons continuer à nous investir dans la vie du village

Si vous le souhaitez, vous avez la possibilité de nous joindre à l'adresse suivante : eluscollectifdesmatelles@gmail.com

Le Collectif des Matelles

(*) Si on rapporte ce chiffre aux nombres d'électeurs (1695), le maire sortant est réélu par 41% des Matellois et Matelloises inscrits sur les listes électorales.